Retour sur la 1re retraite de confirmation

9 décembre 2016

Nous étions une cinquantaine de jeunes des aumôneries d’Apt, Cadenet, Cavaillon, Cheval Blanc, Gordes et Monteux. Nous avons fait l’expérience d’une retraite exceptionnelle de préparation à la confirmation dans le petit village d’Ars.
Nous étions reçus par la communauté des Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée Conception, maison de « La Providence » ; ancien orphelinat fondé par le saint Curé d’Ars en 1824.
Ce petit village dans les Dombes est connu surtout à travers saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars (né le 8 mai 1786 – mort le 4 Août 1859), proclamé saint patron de tous les curés de l’Univers par le pape Pie XI en 1929. Toute sa vie, il l’a dédiée à la Miséricorde et au Sacrement du Pardon :

« Ce n’est pas le pécheur qui revient à Dieu pour lui demander pardon, mais c’est Dieu qui court après le pécheur et qui le fait revenir à lui. »

Tous les pères Cesareo (curé de Cadenet), Vincent (curé de Cavaillon), Antoine (vicaire à Gordes), Barthélémy (vicaire à Apt), et Thomas (vicaire aux carmes), ont accompagné spirituellement le groupe par leur enseignement, dynamisme et bienveillance.
Pendant trois jours nos jeunes ont pu prendre le temps de s’interroger sur leur vie de chrétien et leur place dans l’Eglise : Qui cherchent-ils ? Que cherchent-ils ?
Cette recherche n’a pu se faire sans leurs ainés : Estelle 16 ans, Inès 16 ans, Gabrielle 17 ans, Isoline 18 ans et Fabien 19 ans qui les ont soutenu dans leurs questionnements. Ces animateurs hors pair ont créé une atmosphère enjouée grâce à des scénettes de théâtre, des jeux, des chorégraphies et des chants propices à la réflexion et au recueillement. Ainsi, les jeunes ont été les acteurs de leur préparation. Les échanges et l’acceptation de leurs différences les ont aidés à se construire.

Concrètement la Construction a été le thème de notre première journée : construire le groupe en faisant connaissance, en agissant et priant ensemble.
La projection d’un film sur la vie de Jean-Marie Vianney et la visite de sa maison les ont profondément marqué de même que le temps de partage au séminaire. (Séminaire voulu par le saint pape Jean-Paul II lors de sa visite à Ars le 6 octobre 1986). La rencontre avec les séminaristes, a rendu tangible ce choix de vivre concrètement l’Amour Divin et a naturellement fait écho à la vie du Saint curé. 
Le deuxième jour fût consacré au sacrement de la Confession. Le point d’orgue de notre préparation fût cet allègement intérieur qui a procuré joie et paix aux enfants. Ce sacrement fût vécu avec une intense émotion et les futurs confirmands ont pris conscience de la proximité de l’Amour de Dieu. Cette intimité avec le Seigneur leur a donné confiance en eux. Ils ont ainsi déclaré vouloir :

  • Aller à la messe plus souvent afin que nos prêtres ne soient pas seul aux célébrations,
  • Témoigner pour que leurs amis les rejoignent afin qu’il y ait plus de joie dans nos aumôneries,
  • Rendre service et être utile à la communauté des chrétiens, sont des mots qui sont revenus en boucles.

A la veillée de l’Adoration, ils ont fait preuve d’une grande maturité en respectant le silence qu’imposait la présence du Christ, puis, de leur propre initiative, une partie du groupe est restée jusqu’à une heure tardive pour prier le chapelet.
Enfin, mentionnons aussi les trois accompagnatrices, qui, depuis de nombreuses années, sont toujours présentes malgré les aléas de la vie. Laurie d’Apt rayonnante de douceur, Marie-Christine de Cavaillon couvant nos « aiglons » d’une vigilance bienfaisante et Michelle de Cheval Blanc douée d’une sensibilité devançant leurs aspirations.
Merci aux parents qui en nous confiant leurs enfants nous ont permis de leur transmettre nos convictions en l’Amour infini de Dieu.
Cependant vous l’aurez compris : Finalement, qui a donné ? Qui a reçu ?


Carla Magnelli